Capturepleincran21102013140402bmp

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’heptagramme est une figure ésotérique utilisée comme symbole dans plusieurs traditions religieuses. En dialogue avec les sept péchés capitaux, l’heptagramme représente également les sept jours de la création dans la religion chrétienne. Il y a donc dans ce chiffre sept et dans la disposition de notre jardin, une perfection divine en relation avec le mal.

Notre installation paysagère développera une géométrie vive tracée au sol en créant des parterres colorés et odorants selon les 7 péchés capitaux. L’Orgueil-L’Avarice-L’Envie-La Colère-La Luxure-La Paresse-La Gourmandise.
Un bandeau en acier miroitant délimitera entre bien et mal, un dehors et un dedans où chacun des angles plantés agira comme un kaléidoscope.

La préparation du tracé au sol nécessitera d’en stabiliser les circulations à l’aide d’un quartz jaune et de réserver certaines parties à la plantation. Les essences botaniques proposées pour la saison auront été choisies pour leurs qualités picturale et odorante.

Certains parterres s’enfonceront dans le sol en décaissant la surface à l’aide de plats métalliques en bordure et agiront comme de microterrassements retenant l’eau pluviale. Le bandeau périphérique agira aussi comme une gouttière irriguant les parterres intérieurs.

Un éclairage d’ambiance réparti en 7 points de l’installation devrait pouvoir appuyer ce découpage géométrique.

Une plaque en inox avec une impression en forme de Qr code indiquera la genèse de l’oeuvre en renvoyant à un herbier avec les propriétés et les caractéristiques de chaque essence présentée.

Publicités